effe european federation for family employment &amps; home care
retour aux actualités retour aux actualités

Une formation européenne « Employé familial », la première étape vers la reconnaissance des compétences, la mobilité et la protection sociale de 16 millions de salariés

21 | 10 | 19
  • La conférence finale du projet européen PRODOME, qui rassemble des partenaires français, italiens et espagnols du secteur de l’emploi à domicile, s’est tenue jeudi à l’Ecole nationale d’administration (ENA) à Paris
  • Selon les conclusions de ce projet, financé par le programme Erasmus+, une formation européenne, harmonisée au niveau européen, permettrait de garantir une meilleure professionnalisation des emplois à domicile en Europe

  • Inciter les particuliers européens à déclarer les salariés à domicile grâce à des dispositifs sociaux et fiscaux efficaces, reste la clé pour faire entrer les salariés dans le champ de la professionnalisation

La professionnalisation des emplois à domicile en Europe nécessite de mettre en place une formation européenne, c’est-à-dire harmonisée au niveau européen et obéissant aux critères du Cadre Européen de Certification (ECVET), pour permettre la mobilité des travailleurs domestiques et de leurs compétences, partout en Europe, selon les conclusions de la conférence finale du projet européen PRODOME – coordonné par IPERIA l’Institut, plateforme nationale de professionnalisation de l’emploi à domicile en France depuis 25 ans – qui s’est tenue jeudi à l’Ecole nationale d’administration (ENA).

Le projet PRODOME, financé par le programme Erasmus+, qui rassemble des partenaires français – dont la Fédération des Particuliers Employeurs de France (FEPEM) et IPERIA – italiens et espagnols, mais aussi la Fédération européenne des emplois de la Famille (EFFE), s’inscrit dans la stratégie européenne en faveur du développement des compétences.

Expérimentée à Bologne et à Madrid, la formation PRODOME s’est avérée concluante. « Conçue en neuf modules pour un volume horaire total de 300 heures, cette formation est la première étape dans la reconnaissance et la professionnalisation du métier d’employé familial en Europe. Le contenu de formation se veut volontairement ambitieux et exhaustif » a expliqué Gloria Ortiz, responsable du service projets et partenariats européens à IPERIA l’Institut.

Avec pour objectif de faire émerger un véritable secteur d’activité professionnelle, reposant sur des métiers et des qualifications, d’intégrer les travailleurs du secteur de l’emploi à domicile – souvent issus de l’immigration – dans une dynamique professionnelle pour acquérir compétences, reconnaissance, sécurisation du parcours professionnel et protection sociale, elle a prouvé son utilité puisqu’elle a permis à une majorité de stagiaires de trouver du travail ou d’acquérir de nouvelles compétences nécessaires à l’emploi qu’ils occupaient déjà.

« La professionnalisation des travailleurs domestiques est absolument nécessaire : du point de vue des salariés, pour favoriser l’acquisition des compétences et la prévention des risques professionnels ; du point de vue des familles employeuses car elle garantit la qualité du travail ; du point de vue des territoires, qui cherchent des solutions pour accompagner les familles dans leur quotidien. La professionnalisation de ces emplois d’utilité sociale est une condition nécessaire pour relever les défis majeurs du vieillissement démographique et de la participation massive des femmes au marché du travail. L’enjeu est aussi éthique, puisqu’elle est un levier pour donner à ces travailleurs un accès à des droits sociaux et à un travail décent », a commenté Marie Béatrice LEVAUX, Présidente de la FEPEM et de l’EFFE.

Cependant, tout reste encore à construire au niveau européen pour faire reconnaître l’utilité sociale de ces emplois et la nécessité de les professionnaliser, et de les sécuriser. Si l’on estime à plus de 16 millions le nombre de travailleurs à domicile en Europe, seulement la moitié d’entre eux seraient déclarés.

« L’enjeu est de mettre en œuvre des politiques de soutien au travail déclaré, à l’image de ce qui existe en France par exemple, car seul le travail déclaré ouvre l’accès à une réelle protection sociale et permet aux branches professionnelles du secteur de l’emploi à domicile de construire une politique ambitieuse de professionnalisation. L’EFFE dispose de propositions concrètes en ce sens dans son Livre blanc ˝Emplois, famille et domicile dans l’union européenne˝ », a ajouté Marie Béatrice LEVAUX.

« Mettre en place parallèlement la professionnalisation des emplois à domicile et un statut européen des ménages employeurs est essentiel pour garantir une égale protection sociale des employés et une sécurité aux employeurs. C’est la juste application au secteur des emplois à domicile de la Charte Européenne des Droits Fondamentaux, base de l’Europe sociale! » a déclaré Elisabeth Morin-Chartier, ancienne questeur et députée européenne et membre du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes.

retour aux actualités retour aux actualités