Communiqué de presse – SOCLE EUROPEEN DES DROITS SOCIAUX: les services aux personnes et aux ménages, un secteur clé pour le futur plan d'action Actualités Communiqué de presse – SOCLE EUROPEEN DES DROITS SOCIAUX: les services aux personnes et aux ménages, un secteur clé pour le futur plan d'action
Actualités

Communiqué de presse – SOCLE EUROPEEN DES DROITS SOCIAUX: les services aux personnes et aux ménages, un secteur clé pour le futur plan d'action

23 novembre 2020

Bruxelles, le 17 novembre 2020 : il y a trois ans jour pour jour, les dirigeants de l’Union européenne proclamaient le Socle européen des droits sociaux (SEDS) lors du Sommet social pour une croissance et des emplois équitables à Göteborg, en Suède. Cette année, la Commission a lancé une consultation publique pour recueillir les avis des partenaires de l’UE sur sa mise en œuvre et préparer un plan d’action pour le début de 2021. EFFE et EFSI, représentant la diversité des services personnels et ménagers au niveau européen, ont publié une déclaration commune appelant la Commission européenne à inclure le secteur des services aux personnes et aux ménages (SAP) dans son futur plan d’action pour une Europe plus inclusive et sociale.

Au regard des tendances démographiques et sociétales, les SAP joueront un rôle majeur dans les décennies à venir, tant en matière sociale qu’économique. “Le secteur des SAP, qui regroupe les services liés aux soins et les services d’aide à domicile principalement effectués dans les ménages privés, est en croissance” souligne Aude Boisseuil, déléguée générale de l’EFFE. “Avec le vieillissement de la population et une participation accrue des femmes au marché du travail en Europe, le secteur va continuer à se développer rapidement pour répondre à la demande croissante de services liés aux soins et aux besoins d’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée” ajoute-t-elle.

Le SEDS vise à améliorer l’emploi et les résultats sociaux et à fournir aux besoins des personnes des solutions efficaces et adaptées dans tous les États membres. Basé sur 20 principes communs, il soulève des questions concrètes qui doivent être abordées en termes d’accès au marché de l’emploi, de conditions de travail et de protection sociale.

Cependant, malgré sa contribution majeure à nos sociétés, le secteur des SAP n’est pas suffisamment reconnu ni soutenu par les pouvoirs publics. Il est fortement touché par le travail non déclaré, les conditions de travail précaires et le manque d’accès à des services qualifiés et formels pour une grande majorité de la population européenne. “Le futur plan d’action est une occasion unique d’accorder aux travailleurs des SAP la reconnaissance qu’ils méritent en lançant des initiatives qui amélioreront leur accès à la protection sociale tout en permettant aux Européens d’accéder aux SAP dont ils ont besoin à un prix abordable”, déclare Aurélie Decker, directrice de l’EFSI.

C’est pourquoi EFFE et EFSI appellent la Commission européenne à prendre en considération l’importante contribution du secteur des SAP, qui répond aux défis sociétaux des prochaines décennies, et à adopter des mesures dans les trois domaines suivants :

Le secteur des SAP doit être appréhendé dans son ensemble et dans sa diversité. Cela passe notamment par la reconnaissance de la complémentarité et de la coexistence des différents modèles d’emploi : chaque citoyen doit être libre de devenir un employeur privé ou de faire appel à un prestataire de services, à une agence ou à un représentant autorisé pour l’aider à répondre à ses besoins. Toutes les recommandations communes sont disponibles respectivement sur les sites web d’EFFE et d’EFSI.

Partager