Le « Lab Migration » : une nouvelle initiative française pour intégrer professionnellement la population immigrée dans le secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile Actualités Le « Lab Migration » : une nouvelle initiative française pour intégrer professionnellement la population immigrée dans le secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile
Actualités

Le « Lab Migration » : une nouvelle initiative française pour intégrer professionnellement la population immigrée dans le secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile

25 mars 2022

En réponse au vieillissement de la population de l’UE qui va s’accompagner de besoins grandissants en matière de soutien et d’une augmentation du personnel qualifié nécessaire en la matière, des bonnes pratiques émergent au sein des Etats membres.   

Ainsi, le secteur français des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile, représenté par divers acteurs du secteur en France, membres d’EFFE, a officiellement lancé l’expérimentation du « Lab Migration » pour l’emploi à domicile le 11 mars 2022 à Marseille. Confronté à des enjeux démographiques et d’emploi (augmentation des départs en retraites des travailleurs et besoins de main d’œuvre supplémentaire face à la part exponentielle du public âgé), le secteur entend répondre à ces défis à travers ce projet pilote s’appuyant sur le levier migratoire.  

En effet, comme à l’échelle européenne où plus de la moitié des travailleurs domestiques sont des travailleurs migrants, le secteur représenté, entre autres, par la Fédération des particuliers employeurs (FEPEM) est une porte d’entrée à l’insertion professionnelle de ce public puisqu’un salarié sur cinq y est né à l’étranger. En France, cette population immigrée et multiculturelle pourrait combler en partie les difficultés et besoins de recrutement observés, là où l’on estime à presque 800 000, le nombre de postes à pourvoir d’ici 2030, dans ce secteur. 

Ainsi, en se basant sur les préconisations du Conseil économique social et environnemental (CESE) en matière d’intégration professionnelle de la population immigrée et des primo-arrivants, le « Lab Migration » repose sur une approche qui s’empare des obstacles à l’intégration des populations étrangères. 

Façonnée en coopération avec toutes les parties prenantes qui gravitent autour de la FEPEM (EFFE, Domicile & Compétences, Fondation du domicile, IRCEM, GIE Particulier Emploi, l’observatoire de l’emploi à domicile, Iperia) et des partenaires locaux et nationaux, cette initiative a pour ambition de proposer une inclusion effective dans la société, tant sur le plan humain, que professionnel et citoyen avec en fil conducteur l’intégration par le travail au domicile. Pour ce faire, elle proposera un parcours d’accompagnement personnalisé, de l’accueil à l’emploi, incluant en plus de la question du logement, les trois dimensions suivantes : « langue française, compétences professionnelles, citoyenneté ». Avec une première session de formation entre septembre 2022 et mars 2023, les retombées de cette première expérimentation serviront à un objectif à plus long terme : son déploiement à d’autres territoires en France. 

Dispositif ambitieux et innovant, ses retombées attendues en matière d’emploi représentent également une manière de participer à la lutte contre l’emploi non déclaré et à la professionnalisation du secteur. 

Partager