effe european federation for family employment &amps; home care
retour aux actualités retour aux actualités

Ad-PHS: l’EFFE partenaire d’un projet pilote financé par le Parlement européen

23 | 05 | 19
En consortium avec un panel d’associations et organisations partenaires du secteur, l’EFFE a participé en janvier dernier au meeting de lancement du projet européen « Advancing Personal and Household Services » (Ad-PHS), à Bruxelles.
Le projet, qui s’étend jusqu’au mois de mai 2020, a vocation à aboutir à la création d’une plateforme unique de soutien, d’orientation et de conseil auprès des autorités européennes dans le développement des politiques publiques sectorielles en matière de services à la personne et au domicile. Le secteur des PHS englobe deux activités principales distinctes, le soutien aux tâches domestiques et les services d’aide à la personne. Fortement liées aux évolutions sociétales touchant au vieillissement de la population, à la mutation des structures familiales et la diversification des formes de travail, ces problématiques croisent en outre les questions de l’emploi des femmes et des populations immigrées, ces deux catégories étant particulièrement représentées dans le secteur des PHS. L’impératif d’accorder à ces travailleur-ses une égalité de droits à la fois au niveau sectoriel mais aussi une reconnaissance de leur statut et une protection sur leur lieu de travail ne pourra trouver une réponse que par un partage de connaissances et de bonnes pratiques.  

Parmi les partenaires engagés dans le projet, l’on retrouve l’EASPD, l’Association européenne de prestataires de services pour personnes en situation de handicap, qui coordonne le projet ; mais aussi Social Services Europe, DIESIS (Service européen de recherche et développement pour l’économie sociale), UNI Europa, syndicat européen des industries de services, l’EFSI (Fédération européennes des services à la personne), l’IWAK (Institut pour l’économie, le travail et la culture de l’université Goethe de Francfort/Main) et l’EFFAT (Fédération européenne des syndicats de l’alimentation, de l’agriculture et du tourisme).

Concrètement, le projet permettra l’organisation de 21 ateliers et séminaires nationaux organisés dans des Etats membres de l’Union européenne, qui permettront l’échange de bonnes pratiques, l’approfondissement de la recherche et le développement d’un dialogue social consolidé entre les nombreux acteurs du secteur, qu’il s’agisse de syndicats, d’organisations d’employeurs, de ministères ou d’acteurs de la société civile. Il favorisera à terme le développement d’instruments communs à tous les Etats membres de l’Union européenne, et fournira des outils de conseil à l’élaboration des politiques publiques par les autorités de l’UE. Sur le long terme, ce sont une meilleure protection des travailleurs, un élargissement des opportunités professionnelles, une meilleure gestion des défis et la création et la reconnaissance de millions d’emplois qui seront permis par le projet Ad-PHS.
retour aux actualités retour aux actualités