L’accompagnement à domicile, réponse incontournable au défi de la dépendance en Europe Actualités L’accompagnement à domicile, réponse incontournable au défi de la dépendance en Europe
Projets européens

L’accompagnement à domicile, réponse incontournable au défi de la dépendance en Europe

28 mai 2019

La Fédération Européenne des Emplois de la Famille (EFFE) s’associe à la Fondation du Domicile* pour saluer les propositions visant à mettre le domicile au cœur des politiques du logement et du vieillissement, identifiées par le Comité économique et social européen.

Alors qu’en 2035, les personnes âgées de 65 ans et plus représenteront près du quart de la population européenne, et que le poids des 80 ans et plus devrait plus que doubler d’ici à 2080, il est urgent d’engager une politique ambitieuse capable de répondre aux besoins croissants d’accompagnement à domicile des personnes âgées et dépendantes. Et ce, dans le respect du libre choix d’accompagnement des citoyens, alors que le souhait de vivre à domicile est partagé par la plupart des seniors.

Dans son avis « Mutation économique, technologique et sociale des services avancés de santé à la personne âgée », le Comité économique et social européen se dit convaincu de la nécessité de s’éloigner d’un raisonnement binaire domicile-institution au profit d’une politique du logement “raisonnée et efficiente”. Le Comité recommande notamment que les politiques du logement et du vieillissement s’articulent autour de formules d’habitat innovantes, de type appartements modulaires, habitat groupé, intergénérationnel, etc. Aux yeux du comité, celles-ci “devraient faire l’objet d’une attention soutenue et d’un programme d’aide spécifique issu des fonds structurels européens“.

Acteur engagé pour faire évoluer les politiques d’accompagnement à domicile en Europe, l’EFFE, et la Fondation du Domicile*, laboratoire des nouveaux usages du domicile en France, s’associent à ces recommandations.

« C’est au domicile que se trouvent les solutions les plus pertinentes pour répondre au défi de la dépendance, a déclaré Marie Béatrice LEVAUX, Présidente de l’EFFE. Nous savons en effet que le maintien et l’accompagnement à domicile permet de faire reculer significativement la perte d’autonomie et de lutter contre l’isolement des personnes âgées. L’enjeu est aussi économique, car les Etats ne seront pas en mesure de financer l’accueil en institution des populations âgées. C’est dans ce sens que le Livre Blanc européen “Emploi, famille et domicile dans l’Union européenne” porté par la société civile, et en partenariat avec un grand nombre d’acteurs politiques, présente 10 propositions concrètes pour mieux structurer l’emploi à domicile à l’échelle européenne et ainsi contribuer à répondre aux enjeux démographiques à venir pour l’Europe ».

Le développement de ce modèle d’accompagnement implique en effet une politique ambitieuse de soutien aux ménages employeurs : soutien financier aux seniors employeurs, pour que toute personne âgée puisse avoir accès à ces solutions d’accompagnement, création d’un statut du salarié à domicile ou encore soutien à la formation professionnelle, afin de sécuriser la relation entre le salarié et la personne qui l’emploie.

« Le souhait de bien vieillir à domicile répond à une évolution des attentes citoyennes et au désir d’être acteur de son propre vieillissement. Il doit donc être au cœur de la politique prenant en compte l’avancée en âge, a ajouté Charlotte BRIERRE, déléguée générale de la Fondation du Domicile. Pour trouver des solutions pertinentes au défi de la dépendance en Europe, il faut s’appuyer sur les nouveaux usages du domicile : habitat inclusif, intergénérationnel, partagé, introduction du numérique et de l’intelligence artificielle dans les habitats. Autant de nouvelles solutions d’accompagnement qui s’offrent au citoyen et dont les Etats membres doivent s’emparer ».

Retrouvez ici le Livre Blanc porté par EFFE : https://www.effe-homecare.eu/wp-content/uploads/2019/03/Livre-Blanc-EFFE-FR-1.pdf

Partager